mardi 18 octobre 2011

Ma panoplie d’exploratrice urbaine // Part 1 : un peu de littérature


Je suis bien consciente qu'à l'heure de la pullulation des iPhones et des iPads (et Dieu sait combien en sont utilisés sur NY!), les guides papiers font pâle figure de tablettes préhistoriques et alourdissent inutilement les sacs à dos des petits baroudeurs citadins. Pourtant, je reste une fidèle lectrice de ces bouquins d'un autre âge, du moins, si l'on peut déjà se permettre de les refourguer dans cette catégorie. J'aime me trimbaler avec un bon vieux Guide Du Routard imprimé sur du papier recyclé, plein de bons tuyaux et de cartes super pratiques. Je ne suis pourtant pas certaine que ce guide tout terrain restera entier après une année d’utilisation, remarquez sur la photo ci-dessus qu'il a déjà ses bords un peu écornés dû à une consultation intensive ces derniers jours,… (Et aussi sans doute à la piètre qualité du fameux papier recyclé, vive l'écologie ! :)) Autre carte indispensable à toujours avoir dans sa poche, celle du Subway, le métro new-yorkais. Parallèlement, je consulte le guide VOIR des éditions Hachette, très bien réalisé avec de nombreuses illustrations mais qui a le désavantage d’être un peu plus lourd et encombrant. Plus insolite, le guide de la collection Lonely Planet/Casterman propose des itinéraires loin des sentiers battus, sur des thèmes variés - rock, architecture, cinéma,… - et illustré de superbes dessins de Miles Hyman. Plus littéraire, le magnifique ouvrage collectif New York, Histoire, Promenades, Anthologie et Dictionnaire dirigé par Pauline Peretz paru aux éditions Robert Laffont, révèle une autre facette de Big Apple à travers son histoire cinématographique, sa littérature, son architecture, sa vie politique et artistique,…

Même si le nouveau roman Freedom de l'auteur des Corrections, Jonathan Franzen, n’aborde NY que dans quelques chapitres, je me suis plongée dans sa lecture d’une Amérique désenchantée. Le prochain bouquin que je compte dévorer est le dernier titre de Michael Cunningham, By Nightfall, qui se passe, pour sa part, en plein NYC. Ah oui, n’oublions pas mes autres outils indispensables: mon iPod (l'ancienne version, la nouvelle me fait de l’œil à l’Apple Store), mon smartphone pour utiliser tout de même quelques applications modernes très pratiques (aie aie, le nouvel iPhone 4S me fait aussi de l’œil à l’Apple Store !) et mon Notebook sur lequel je vous écris. Parions que dans un futur pas si lointain ma panoplie littéraire sera exclusivement numérique ? Je vous dévoilerai déjà ma playlist musicale pour partir à l'assaut des rues new-yorkaises dans un prochain post.

Aucun commentaire: