lundi 20 février 2012

James Blake au Carnegie Hall: l'extase acoustique

La salle mythique du Carnegie Hall.
Lundi dernier, nous avons passé une soirée magique dans la salle mythique du Carnegie Hall. S'il y a bien une seule salle de concert qu'il faut voir à New York, c'est celle-ci.* Elle fut inaugurée en 1891 par Tchaïkovski en personne qui dirigeait à l'époque le New Philharmonic. C'est l'une des plus vieilles salles de concert de la ville. D'une capacité de précisément 2804 places, elle est réputée pour sa forme en fer à cheval capitonné de velours rouge qui lui donne à la fois une acoustique parfaite (les artistes n'ont presque pas besoin d'utiliser de micros) mais aussi une ambiance chic et feutrée. Les plus grands noms du show-biz y sont déjà passés, des Beatles à Madonna ou Jay-Z, en passant par Caruso mais aussi des hommes politiques (Martin Luther King, JFK,...) et même Albert Einstein. 


Le prestigieux bâtiment de spectacle sur la 7ème Avenue.
Mon sésame pour la soirée musicale.
Lundi dernier avait lieu une soirée musicale organisée au profit du Tibet (avec des places allant de 35 dollars (nous, tout en haut) à plus de quelques milliers de dollars pour les mécènes les plus généreux placés en toute logique aux premiers rangs). Même si la cause nous tient à coeur, soutenir le Tibet n'était pourtant pas l'objectif premier de notre déplacement. Nous avons plutôt été alléchés par le programme musical assez prometteur, visez plutôt le menu: James Blake, Philip Glass, Anthony (sans ses Johnsons), Lou Reed,...ainsi que quelques découvertes comme le groupe déjanté Das Racist, dont les déhanchements subjectifs d'un des chanteurs ont presque fait s'évanouir les rombières des premiers rangs, ou encore Rahzel, l'étonnante "beatbox" humaine. Mais c'est surtout la prestation du jeune artiste James Blake* que je retiendrai de cette soirée, à peine 22 ans et un talent à tomber à la renverse, l'acoustique de la salle légendaire new-yorkaise était juste parfaite pour magnifier son titre The Wilhelm Scream et le faire résonner de toute sa puissance. Cette soirée musicale au style très éclectique fut aussi l'occasion de visiter le Carnegie Hall et son musée, on en a ainsi profité pour jeter un coup d'oeil aux loges des premiers étages. Avec leur épaisse moquette rouge et leurs jolies portes à rideaux froncés, elles ont un look cosy de cabines de bateau. Croyez-moi, le temps d'un concert ou pour une simple visite guidée, cette salle de spectacle vaut vraiment le coup d'oeil.












* En deuxième lieu pour une sortie musicale, je vous conseillerais le Beacon Theater où nous avons assisté au concert mémorable du groupe The National (visionnez le concert ici, et encore ici). En 3ème lieu, je vous dirais de filer au Webster Hall où nous avons survécu aux Belges de Soulwax
*Pour en savoir plus sur cet artiste anglais de talent et sur sa reprise du titre A Case of You, rendez-vous sur le blog Bazaraudiovisuels.