mardi 13 mars 2012

A small cappuccino please!

Avant de débarquer à New York, j'étais une fille à 99% tea time (à la manière des Anglais, avec un peu du sucre et un petit nuage de lait pleeease). Le café? très peu pour moi, sauf les matins difficiles où grâce à mon super Senseo, une petite tasse de ce breuvage me donne un petit coup de fouet pour affronter une longue journée de boulot. Depuis que je vis à New York, je me surprends à prendre goût au café. Il faut dire que tout le monde en boit ici, ce n'est pas qu'un cliché relayé par l'industrie cinématographique! En rue, de nombreux passants se trimbalent un gobelet d'espresso/moccaccino/macchiato/cappuccino/frappuccino/caffè latte (faites votre choix!) à la main, acheté dans un Starbucks que l'on trouve tous les 100 mètres ou dans un  autre coffee shop (pris dans le bon sens du terme ici, pas ceux qu'on trouve à Amsterdam !). 

Avec la crise, les prévisionnistes, pensaient, tablant sur le Starbucks Indexque la célèbre chaîne de café allait y perdre des plumesPourtant, l'Américain n'a pas rogné sur ce budget et s'offre toujours au quotidien un bon café (un petit luxe qui peut quand même atteindre les 4 dollars bien frappés pourboire inclus). Le café, symbole de confort et de statut social, reste donc sacré pour le New-Yorkais. 


De mon côté, je n'ai certes pas délaissé le thé pour autant mais je suis devenue petit à petit fan de café, pas d'espressos serrés mais de cappuccinos (ok, les puristes diront que ce n'est pas du vrai café et je n'oserai certainement pas les contredire). Après avoir écumé différents coffee shops du quartier (et je peux vous dire qu'il y en a une tonne!), et après vécu quelques insatisfaisantes, voire désastreuses, expériences gustatives (pouah, du jus de chaussette dégueulasse, on en sert des litres dans le coin!) j'ai trouvé ce qui est pour moi LE meilleur cappuccino de l'Upper West Side:


Près de l'Université de la Columbia, à la 112ème rue, Oren's Daily Roast sert un cappuccino onctueux à souhait (avec un saupoudrage de cannelle en option) qui insuffle dans mes veines juste ce qu'il faut de caféine pour me booster à tout moment de la journée. En plus, l'endroit est cosy et propose aux aficionados de cette boisson chaude toute une série d'accessoires et de jolies mugs. Pour me séduire complètement, il vend aussi du thé en vrac! Et pas besoin de se taper l'Upper West Side pour y goûter, il existe d'autres emplacements sur New York (voir la liste ici). Je vous laisse vous imprégner de l'atmosphère des lieux:






Oren's Daily Roast, 2882 Broadway (between 112th & 113th Sts.) New York, NY 10025 (212) 749-8779

6 commentaires:

The Girly Geek a dit…

Oh zut, la boutique était à une dizaine de rues de là où j'ai habité un mois!
En tout cas pendant mon court séjour je me suis fait plaisir au Starbuck! Même si ça coûte cher, c'est donné par rapport aux prix français...
(Et la description de ton cappuccino me fait très envie :p)

Little Caro in Big Apple a dit…

c'est clair qu'on prend vite de nouvelles habitudes, tout un art de vivre (ou de marcher) le café dans les rues de Big Apple! ce petit cappu va me manquer de retour en Belgique!

Madeleine a dit…

La tea addict que je suis a soudain fortement envie de goûter ce cappucino à la cannelle!

Little Caro in Big Apple a dit…

vous aurez l'occasion de goûter ce délicieux breuvage bientôt!

Jeanne a dit…

Je suis pas encore habituée à boire du café et mon moka de dimanche m'a empêché de dormir!!! Faut que tu testes aussi celui de chez Joe's à Columbia: d'après David c'est le meilleur!

Little Caro in Big Apple a dit…

idem, vu que je ne suis pas encore habituée, pas de cappu après 16heures! :-) j'irai bientôt tester Joe's même si le temps d'aujourd'hui donne plutôt envie d'aller siroter quelques Mojitos bien frappés au Havana Central :-))