jeudi 29 mars 2012

Spring Time!


De retour à NYC après quelques jours au pays, j'ai été émerveillée en me baladant dans mon quartier par les magnifiques arbres en fleurs. En quelques jours, le printemps s'est installé dans la Grosse Pomme et apparemment la floraison de cerisiers et autres magnolias semble cette année assez précoce. Pour utiliser un lieux commun éculé: il n'y a plus de saison! Certains de ces arbres, en tendant leurs multiples branches, réalisent de magnifiques arcades fleuries entre les élégantes maisons Brownstones de l'Upper West Side. Sur le campus de la Columbia University également, le spectacle est des plus agréables, surtout par un beau jour ensoleillé dont New York a le secret. Je vous laisse apprécier ci-dessous ces merveilles florales. Pour ma part, je n'ajouterai qu'une seule chose: Vive le printemps new-yorkais!







Morningside Park à Harlem.
Broadway/Upper West Side.
Au coin de notre rue.
Sur le campus de la Columbia.



Ce sujet de saison a eu le don d'inspirer d'autres blogueuses. Pour découvrir des photos réjouissantes de New York en fleurs, visitez aussi les blogs Curiosités et Futilités et d'Une Pomme à L'autre.




lundi 26 mars 2012

Mon New York Insolite (part III)

A mi-séjour, une nouvelle flopée de photos de la ville qui ne dort jamais, de Chelsea au Lower East Side, en passant par Columbus Circle!



Jetez aussi un oeil sur les photos de Baz'Arts Audiovisuels!

lundi 19 mars 2012

Lost in the ads


Lost in the ads!
Cela semblera peut-être bizarre à certains mais j'aime beaucoup les publicités, celles tout simplement esthétiques, les publicités plus drôles ou encore, celles qui jouent avec l'imagination du passant, ce consommateur en puissance. A New York, je peux vous dire que je suis gâtée, les panneaux publicitaires sont nombreux et souvent gigantissimes, mais surtout assez créatifs:


Pub pour une agence de voyage.

Je peux rester des heures devant les grands panneaux lumineux de Times Square:


La bonne bière belge y est bien mise en valeur!
ou m'arrêter net devant un abribus affublé d'une image originale:


En ce moment, j'aime beaucoup la campagne de promotion de la nouvelle saison de la série Mad Men*:

Près de Madison Square est aussi apparu récemment un David Beckham de la taille du Géant vert (et là s'arrête la comparaison) en toute petite tenue pour faire la promo de sa collection de boxers lancée en collaboration avec H&M, de quoi réchauffer l'atmosphère et distraire les automobilistes:


Dans le domaine des campagnes virales et un peu provoc', il y a des boîtes qui  s'investissent plus que d'autres, c'est le cas de l'entreprise de garde-meubles Manhattanministorage.com. Depuis quelques saisons, elle a envahi la ville avec des "billboards" géants (traduisez: panneaux) installés à des endroits stratégiques de la ville: sur la High Line, en plein Chelsea, avec vue plongeante sur l'Hudson River ou bien dans East Village... Sa spécialité: diffuser des remarques typiquement new-yorkaises genre "NYC est le centre du monde, pourquoi déménager ailleurs?" sensées être drôles sauf...pour les personnes visées. Inutile d'ajouter que ces pubs ne font pas que des heureux, les habitants de la ville de Des Moines dans l'Iowa, rendue célèbre par les intrigues de Stephen King mais aussi souvent l'objet de railleries diverses (un peu l'équivalent de notre Charleroi aux States) n'ont d'ailleurs pas été très flattés par ce panneau:






Pour un best of, regardez la vidéo ci-dessous, cliquez ici ou "likez" la page FB de l'entreprise:



*Pour en savoir plus sur la campagne de promotion de la nouvelle saison de la série Mad Men, je vous invite à lire l'article très intéressant et bien illustré du blog de Clara, d'Une pomme à l'autre.

mardi 13 mars 2012

A small cappuccino please!

Avant de débarquer à New York, j'étais une fille à 99% tea time (à la manière des Anglais, avec un peu du sucre et un petit nuage de lait pleeease). Le café? très peu pour moi, sauf les matins difficiles où grâce à mon super Senseo, une petite tasse de ce breuvage me donne un petit coup de fouet pour affronter une longue journée de boulot. Depuis que je vis à New York, je me surprends à prendre goût au café. Il faut dire que tout le monde en boit ici, ce n'est pas qu'un cliché relayé par l'industrie cinématographique! En rue, de nombreux passants se trimbalent un gobelet d'espresso/moccaccino/macchiato/cappuccino/frappuccino/caffè latte (faites votre choix!) à la main, acheté dans un Starbucks que l'on trouve tous les 100 mètres ou dans un  autre coffee shop (pris dans le bon sens du terme ici, pas ceux qu'on trouve à Amsterdam !). 

Avec la crise, les prévisionnistes, pensaient, tablant sur le Starbucks Indexque la célèbre chaîne de café allait y perdre des plumesPourtant, l'Américain n'a pas rogné sur ce budget et s'offre toujours au quotidien un bon café (un petit luxe qui peut quand même atteindre les 4 dollars bien frappés pourboire inclus). Le café, symbole de confort et de statut social, reste donc sacré pour le New-Yorkais. 


De mon côté, je n'ai certes pas délaissé le thé pour autant mais je suis devenue petit à petit fan de café, pas d'espressos serrés mais de cappuccinos (ok, les puristes diront que ce n'est pas du vrai café et je n'oserai certainement pas les contredire). Après avoir écumé différents coffee shops du quartier (et je peux vous dire qu'il y en a une tonne!), et après vécu quelques insatisfaisantes, voire désastreuses, expériences gustatives (pouah, du jus de chaussette dégueulasse, on en sert des litres dans le coin!) j'ai trouvé ce qui est pour moi LE meilleur cappuccino de l'Upper West Side:


Près de l'Université de la Columbia, à la 112ème rue, Oren's Daily Roast sert un cappuccino onctueux à souhait (avec un saupoudrage de cannelle en option) qui insuffle dans mes veines juste ce qu'il faut de caféine pour me booster à tout moment de la journée. En plus, l'endroit est cosy et propose aux aficionados de cette boisson chaude toute une série d'accessoires et de jolies mugs. Pour me séduire complètement, il vend aussi du thé en vrac! Et pas besoin de se taper l'Upper West Side pour y goûter, il existe d'autres emplacements sur New York (voir la liste ici). Je vous laisse vous imprégner de l'atmosphère des lieux:






Oren's Daily Roast, 2882 Broadway (between 112th & 113th Sts.) New York, NY 10025 (212) 749-8779

samedi 10 mars 2012

3 jours à Montréal


Deux jours de voyage en train (aller-retour) pour 3 jours sur place, l'équation nous avait parue bonne pour faire le tour des principales attractions de Montréal. Et en effet, un week-end prolongé était juste parfait pour découvrir cette belle cité du Québec, encore sous la neige à cette époque. On s'est donc baladés dans les charmantes petites ruelles du Vieux-Montréal et dans son quartier financier, on a gravi le Mont-Royal pour profiter de son panorama sur la ville, on a flairé l'animation des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine de jour comme de nuit et on s'est (presque) perdus dans l’immense et tentaculaire ville souterraine,... Heureusement, le temps était assez clément pour la saison, des températures un chouïa négatives (alors qu’il faut s’attendre normalement à parfois moins 40 en hiver) et une belle luminosité la plupart du temps. Mon endroit préféré de Montréal est le Vieux-Port où il fait bon flâner le dimanche en famille, en hiver comme en été. J’y ai été fortement impressionnée par le Silo 5, une ancienne usine de céréales désaffectée qui fait flotter une ambiance industrielle étrange, presque fantomatique, sur le Saint-Laurent. Il y a également un nouveau concept bien-être séduisant juste à côté : le Bota Bota, soit le premier spa flottant au monde qui a pris ses quartiers sur un ancien traversier, on peut s’y prélasser sur son deck dans des bains à remous jouissant d’une belle vue sur la ville ou se faire chouchouter dans l’une de ses cabines de soin à hublot. En arrière-fond se dessine aussi la silhouette déstructurée de Habitat 67, un concept architectural intrigant, en réalité, un pavillon datant de l'expo universelle de '67 aujourd'hui devenu un ensemble résidentiel de luxe à l’allure de bunker posé sur une péninsule créée de toutes pièces; la Cité du Havre. Voici quelques clichés pour vous faire partager l'ambiance de cette cité cosmopolite. Encore merci à nos amis globe-trotters Gilles et à sa "blonde" Andrea (qui en réalité à de magnifiques cheveux noirs) pour le chaleureux accueil ainsi qu'à celui que j'ai baptisé Fluffy, à cause de son énoooorme queue ébouriffée, je veux parler du chat de la maisonnée (et qui en fait s'appelle Palmito), parce qu'évidemment, un voyage sans chat aurait beaucoup moins de charme!

Nos chaleureux hôtes: Gilles et sa "blonde" Andrea. 
La rue Saint-Denis, ses jolies maisons
et ses petits commerces.
 
Le spa flottant Bota Bota dans le Vieux-Port.
Le complexe résidentiel Habitat 67 dans le Vieux-Port.
Le Silo 5 dans le Vieux-Port.
Houououh, ambiance étrange sur le Silo 5.
Fluffy-Palmito, le chat coquin!
Mélange d'architectures dans le downtown montréalais,... 
...avec un trognon "mini Empire State".
Après le Coca Light en FR, le Cola Light en NL,
le Diet Coke en EN,
voici le Coke Diète en québécois!
Le parc enneigé du Mont-Royal et sa patinoire.
La place Jacques Cartier, calme sous la neige,
s'anime aux beaux jours.
Les charmes de l'hiver québécois.

Spéciale dédicace à tous mes amis hélécinois:
voici le Saint-Sulpice montréalais!
La ville souterraine couvre près de 85% du centre-ville,
c’est le plus grand réseau souterrain au monde.
  
A défaut de voir Chuck Bass (Gossip Girl), 
en chair et en os, à New York, 
le voilà en pub dans la ville souterraine!