mardi 12 février 2013

Schizophrénie numérique et sérendipité

Facebook, Twitter, LinkedIn, Foursquare, Meetup, Instagram, Pinterest,...j'ai mis cette petite année à NYC à profit pour prendre le temps de me plonger dans ces différents réseaux sociaux qui prennent de plus en plus d'importance dans ma pratique journalistique. Je suis ainsi devenue par la force des choses "community manager", une nouvelle fonction improvisée qui pullule dans le secteur des nouveaux médias et qui consiste à animer les pages Facebook et les comptes Twitter des  différents sites d'actualité sur lesquels je travaille. Certains experts avancent aujourd'hui que les grand groupes de presse ne doivent leur survie qu'en étant rachetés par des géants du web (lire l'article de Slate à ce sujet). Dans cette optique, Facebook pourrait ainsi se rapprocher du New York Times. Il y a d'ailleurs déjà eu des transfuges intéressants, comme Vladim Lavrusik, un ex-journaliste au NYT engagé ensuite chez Mashable et maintenant  nommé premier Journalist Program Manager chez Facebook. 

En suivant plusieurs séminaires à la Columbia Journalism School* avec le "gourou" des médias sociaux Sree Sreenivasan, j'ai pu glaner quelques tuyaux pour exploiter Twitter, Facebook, LinkedIn et tutti quanti au maximum. J'y ai aussi découvert pas mal de nouvelles plates-formes communautaires qui montent en puissance et sur lesquelles ont pourrait passer des journées entières. En anglais, un terme décrit très bien cette perte totale dans les méandres de la Toile, ce surf de lien en lien, de post en post, de statut en statut, de tweet en tweet qui aboutit à une découverte inattendue et intéressante, il s'agit de "serendipity", traduit par la "sérendipité" en français.
Ecole de journalisme de la Columbia University.
En 2007, quand j'ai découvert Facebook à ses prémisses, je trouvais déjà le réseau horriblement chronophage, 5 ans après, me voilà aussi présente sur Twitter (rajoutez à cela le compte de mon chat Bubu que j'alimente quand il est trop fainéant, c'est à dire quasi tout le temps), Pinterest (que j'avoue complètement délaisser et dont je n'ai pas bien saisi toute l'utilité, à part marketing), Foursquare (là non plus, hormis se vanter d'être dans tel ou tel endroit, je trouve l'application plutôt vaine). Mon profil LinkedIn me permet, lui, de développer mon réseau professionnel. Quant à l'addictive Instagram, je l'adore ! C'est d'ailleurs l'app' qui tourne à plein régime sur mon iPhone (lisez mon article "Instagram ou l'esthétisation du quotidien" à ce sujet). La plate-forme de blogging Hello Coton, l'équivalent francophone de BlogLovin, me permet, pour sa part, de booster la visibilité de ce blog et d'entretenir de riches échanges avec des blogueuses du monde entier. Autant dire que certains jours, je frôle la schizophrénique numérique car chaque réseau a évidemment ses codes et son ambiance propre, les pages Facebook de chaque site d'actu attirent des "fans" aux sensibilités et aux intérêts différents, on ne parle pas aux lecteurs de la presse économique comme aux lecteurs de la presse sportive ou lifestyle. Dans ce foisonnement de microcosmes virtuels, pas question donc d'en rajouter une couche en allant me perdre sur Google+, considéré aux Etats-Unis comme l'un des pires échecs de Google et où l'on n'entend pas grand monde papoter. 

* La très réputée école de journalisme de la Columbia University organise plusieurs fois au cours de l'année académique des séminaires sur l'usage des réseaux sociaux pour les journalistes. Il est même possible de suivre le séminaire en vidéo conference, pas besoin donc de traverser l'Atlantique, le prochain Social Media Weekend a lieu du 15 au 17 février et il reste des places! Plus d'infos sur cette page.

4 commentaires:

MyBigAppleCity a dit…

Intéressant cet article Caro. J'avoue ne pas aimer Twitter et je pense souvent à abandonner Facebook. Instagram est également mon préféré. Tu as entendu parler de Vine? C'est un Instagram vidéo. Ça monte en puissance à NY.

Little Caro in Big Apple a dit…

Twitter ne m'inspire pas trop non plus, je l'utilise plutôt pour le boulot, je me sens un peu obligée d'y être présente en tant que journaliste multimédia même si je ne suis pas très assidue! je ne connais pas Vine, intéressant!

chenlina a dit…

chenlina20160719
jordans for sale
toms outlet
jordan concords
coach outlet
nike air jordan
louis vuitton handbags
toms shoes outlet online
kevin durant shoes 7
michael kors outlet
adidas nmd
coach outlet store online
louboutin shoes
kids lebron shoes
kate spade handbags
gucci outlet
louis vuitton outlet stores
coach outlet
coach outlet store online
nike outlet store
fitflops shoes
coach outlet
louboutin pas cher
nike air force 1
michael kors handbags
cheap oakley sunglasses
hollister clothing
marc jacobs handbags
coach outlet store online
rolex watches
louis vuitton handbags
oakley sunglasses
jordan 4
oakley sunglasses
louis vuitton outlet
louis vuitton outlet
louis vuitton purses
adidas shoes
michael kors outlet
air jordans
burberry outlet
as

chenlina a dit…

chenlina20161013
louis vuitton outlet
coach outlet
adidas outlet
canada goose outlet
louis vuitton handbags
moncler jackets
christian louboutin sale
ugg boots sale
timberland boots
canada goose jackets