jeudi 20 juin 2013

Wave Hill, mon petit coin de paradis dans le Bronx


De nombreuses personnes viennent à New York pour se tordre le cou en admirant les gratte-ciels, pour se ruiner dans les magasins, entendre le bruit des sirènes de pompiers et des ambulances, se plonger dans la frénésie de Times Square et des grandes artères grouillantes et je les comprends parfaitement. Mais après plusieurs mois dans cette agitation quotidienne, un peu de calme ne fait de mal à personne et encore moins à une fille de la campagne comme moi. Pour me plonger dans la verdure et me reconnecter avec Mère Nature, j'ai dégoté par une chaude journée un de ces havres de paix! Mieux que Central Park, mieux que Riverside Park, que Sunset Park, que Tompkins Square, que la High Line, que le Greenwood Cemetery, mieux que les jardins botaniques du Bronx et de Brooklyn réunis et même mieux que le zoo ! Eh bien, je vous le donne en mille! Il s'agit de Wave Hill, un jardin au style anglais luxuriant, véritable oasis de verdure qui se déploie dans l'ouest du Bronx aux abords du quartier plutôt posh de Riverdale (car, oui, le Bronx, contrairement à ce que l'on pourrait penser, est assez chic par endroits!), avec vue plongeante sur l'Hudson du haut des "palisades", ces falaises qui se jettent à pic dans la rivière au nord du Washington Bridge. Quel bonheur que de s'y prélasser à l'ombre d'un majestueux arbre centenaire et d'y entendre les oiseaux roucouler en se promenant dans ses agréables sous-bois. Et tout cela, tenez-vous bien, à seulement 25 minutes en métro de Grand Central et à une petite demi-heure en Subway de l'Upper West Side par la ligne 1. Si c'est pas magique!? Toutes les heures '10 une navette affretée par la propriété attend les visiteurs à la sortie du métro pour les emmener jusqu'à ce jardin secret, facile et plutôt rassurant si vous avez encore un peu des craintes de vous aventurer dans ce coin de New York mais une fois que vous aurez découvert Wave Hill, vous n'aurez qu'une envie: y retourner!

Jardin de Wave Hill, West 249th Street and Independence Avenue, Bronx, NY.

jeudi 13 juin 2013

One Girl Cookies: bakery cosy de DUMBO

Notre séjour new-yorkais en mai dernier a été émaillé de quelques journées assez pluvieuses. Et quand il pleut à NYC, c'est vraiment pas agréable! On avait prévu d’aller se balader sur le Pier 6 du nouveau Brooklyn Bridge Park (regardez ici, ça donne trop envie par beau temps!) mais malheureusement ce jour-là, il faisait très moche : 11 degrés + pluie drue + vent cinglant, l’horreur pour se promener le long des quais ! Du coup, on s’est réfugié dans le premier coffee shop/bakery qu’on a croisé sur notre route dans le quartier de DUMBO (pour Down Under the Bridge Overpass) le quartier de Brooklyn le plus couru des touristes, car c'est à partir de là que l'on peut entamer la traversée du pont éponyme. On a été plutôt agréablement accueilli. On y est resté une bonne heure à attendre que la pluie cesse (en vain) et à déguster un délicieux cappuccino pour Benja, un thé pour moi et à lorgner le gros gâteau au chocolat de la voisine (sans craquer!). Cette bakery, un terme générique pour désigner une pâtisserie/salon de thé, est la deuxième adresse du nom après celle de Cobble Hill, elle est aménagée dans un bâtiment situé entre le Brooklyn Bridge et le Manhattan Bridge, le décor est à première vue assez brut de décoffrage tout en dégageant une atmosphère assez cosy et pas trop girly comme le nom de l'enseigne pourrait le laisser croire. Tous les gâteaux proposés sont faits maison: cookies, whoopie pies, cupcakes,…Le thé est raffiné comme je l'aime, il vient du Bellocq Tea Atelier que Jeanne du blog Curiosités et Futilités a visité dernièrement. Le café, pour sa part, est torréfié, pas très loin non plus, dans le quartier de Red Hook. Les fondateurs passionnés de cuisine ont même édité un bouquin avec toutes leurs recettes (que j'ai d'ailleurs offert a ma maman qui rafolle de gateaux!). Petite visite du propriétaire en images avant d'aller y faire une petite pause lors de votre prochain séjour dans la Grosse Pomme!?

Infos pratiques: One Girl Cookies, 33 Main St (corner of Water) Brooklyn, NY, 11201

jeudi 6 juin 2013

Fro-Yo à gogo!


Arrivée à NYC, j'ai eu une envie irrépressible, entre de multiples autres "food cravings", de déguster un "frozen yogurt" ("fro-yo" pour les intimes). Cette glace composée principalement de yaourt comme son nom l'indique parfaitement est un pur délice, elle tombe à point par une belle journée ensoleillée. Son grand succès réside en son immense pouvoir de déculpabilisation. Avec 0% de matière grasse, elle contient en effet encore moins de calories qu'un sorbet, c'est donc l'encas gourmand idéal après un petit running dans Central Park! A New York, des enseignes de "fro-yo" fleurissent à tous les coins de rue, mon adresse préférée est Pinkberry, on peut y commander du frozen yogurt en pot ou en cornet aux goûts très variés et l'améliorer d'une multitude de "toppings": copeaux de chocolat, morceaux de fraises, mini marshmallows, M&M's, coulis de framboise ou de miel,...mais attention alors a l'explosion de calories!

J'adore également les onctueux smoothies au frozen yogurt de chez Lite Choice. Parmi les dizaines d'enseignes présentes dans la Grosse Pomme, quelques-unes sortent du lot, c'est le cas de Red Mango, ou encore de Tasti Dlite mais évitez 16 Handles ou les clients - principalement des enfants - se servent eux-mêmes aux différentes pompes (d'ou le nom handles). Résultat: c'est peut-être amusant pour les petits mais y'en a presque sur les murs et le frozen yogurt est tellement dilué qu'il goûte l'eau! Pour moi, un frozen yogurt de qualité doit avoir une texture bien consistante et ne pas fondre trop rapidement. Good News! Cette gourmandise 100 % ludique et diététique  est arrivée dans nos contrées belges! Etonnamment pas encore de Pinkberry, de Red Mango, de Tasti Dlite ou de Lite Choice chez nous mais on peut en savourer a Gand et à Anvers chez Moochie, un concept 100% belge qui dispose même d'un "food truck" (vous savez, ces petites carrioles ambulantes qui vendent de la nourriture et qui commencent à se répandre dans les villes européennes). L'enseigne prévoit de s'étendre à Bruxelles. En plus, il serve aussi du Bubble Tea! Kesako?

Il s'agit d'un thé asiatique aux parfums variés originaire de Taiwan et servi chaud ou froid. Tout le monde n'apprécie pas de la même façon cette boisson car les billes de tapioca qu'elle contient sont pour certaines personnes un peu écoeurantes à cause de leur aspect gluant. L'enseigne Ten Ren de China Town (le quartier new-yorkais de prédilection pour boire ce type de boisson) en sert de super bons. Lisez à ce sujet le poste de Delicatesseny. Lors de mon dernier passage dans ce quartier, j'en ai goûté au thé vert et il m'a bien plu! A Bruxelles, des adresses de bubble tea sont aussi apparues dernièrement: Crazy Tea et A Bubble TreeAlors, tenté par l'expérience "fro-yo" et bubble tea cet été? 

dimanche 2 juin 2013

J'ai testé: la Business Class de Brussels Airlines

La compagnie aérienne Brussels Airlines a inauguré en juin 2012 une ligne directe vers New York au départ de Brussels Airport, l'occasion rêvée de tester leurs prestations lors de notre dernière escapade outre-Atlantique et encore mieux, au sein de leur  Business Class nouvellement aménagée, une opportunité rare et une grande première pour moi qui vole toujours en classe économique et en low-cost! Les festivités commencent dès la porte d'embarquement, en tant que "business people", nous avons en effet le privilège de rentrer avant tous les autres passagers dans l'appareil, et cela une bonne heure avant le décollage afin de déjà pouvoir profiter du grand confort de l'avion. Arrivés a bord, le personnel est déjà aux petits soins en nous accueillant avec un verre (ou deux, ou trois,...) de champagne. Une petite trousse de voyage nous est également offerte avec, entre autres, une paire de chaussettes cosy que je me suis empressée d'enfiler!
Peu après le décollage, une petite nappe blanche est dressée sur notre tablette par les soins d'un gentil steward pour le repas. Celui-ci n'a rien à voir avec la tambouille fadasse souvent servie en classe economy. Ici c'est un véritable menu apéro/entrée/plat/fromages/dessert digne d'un restaurant qui est prévu, le tout accompagné d'une sélection de vins de qualité. Et inutile d'ajouter que tout est délicieux, de l'entrée au dessert. Entre l'émincé de boeuf aux herbes, le bar mariné aux agrumes ou le filet d'Anvers version carpaccio, faites votre choix...
La carte des cocktails n'est pas en reste non plus, la compagnie propose chaque mois un cocktail différent, en ce mois de mai, la caipirinha était à l'honneur, attention toutefois à ne pas en abuser car l'alcool peut vite monter à la tête en cabine pressurisée!
Après le repas, place au divertissement sur des écrans tactiles version XXL et même si la sélection des films est un peu limitée et n'est pas très récente, tout le monde peut y trouver à son goût. Une offre musicale variée est aussi disponible. On peut même suivre l'évolution de l'avion sur la piste:
Tout au long du vol, le bar à champagne reste ouvert et des fruits sont offerts en libre service ainsi que de l'eau Spa du pays pour bien s'hydrater. Mais le plus bluffant, ce sont les sièges qui se transforment carrément en lits! Le nouveau système aménagé est ainsi des plus ingénieux. On arrive vraiment à s'allonger de tout son long - même les personnes aux grandes guiboles - pour dormir confortablement quelques heures, un luxe comparé au minuscule siège sur lequel on se triture les jambes en economy pendant plus de 7 heures (même si Brussels Airlines fait des progrès dans ce domaine). Une fonction lounge et "massage" tout en douceur est également intégrée au fauteuil, so relaxing...!
Au vol aller, "un petit snack" (en réalité de délicieuses tomates-crevettes) est servi avant l'atterrissage. Au retour sur Bruxelles, un bon petit-déjeuner pour bien commencer la journée! (Exact! On ne fait que s'empiffrer dans cet avion!).
Et pour couronner le tout, même les toilettes sont classe avec éclairage tamisé, de petites serviettes nettoyantes et une sélection de lotions hydratantes de la marque Rituals à disposition pour se rafraîchir.
A l'arrivée à NYC, on sort de l'avion frais comme des gardons avec, en bonus, deux grosses boîtes de pralines Neuhaus sous le bras, un cadeau idéal pour régaler ses hôtes en chocolats belges (le doorman/concierge de l'immeuble dans lequel on séjournait s'est régalé!).
Voyager en business, c'est donc vraiment le 7ème ciel ! Voilà bien un luxe auquel on  s'habitue très rapidement, je pense que ça va faire mal à l'avenir de retourner en classe economy car, pour moi qui n'aime pas spécialement l'avion, ce vol fut un pur plaisir, au point que j'aurais presque aimé qu'il dure (un peu) plus longtemps. Par contre, le billet AR à 3000 euros (au lieu d'environ 500) va saigner mon compte en banque!* 

Brussels Airlines propose un vol quotidien entre Bruxelles et l'aéroport de JFK à NYC à partir de 500 euros. En juin, la compagnie aérienne améliore encore son offre vers les Etats-Unis en inaugurant une liaison Bruxelles-Washington 5 fois par semaine.

*Pour ce post, la compagnie Brussels Airlines nous a gracieusement "upgradé" notre ticket AR Bxls-NYC réservé au départ en classe économique.