vendredi 26 juillet 2013

Du thé raffiné chez Harney & Sons, à Soho



New York est surtout réputée pour ses nombreux coffee shops, mais on y trouve également de très bons et beaux magasins de thés, même s'ils sont plus rares. Et ça tombe plutôt bien car, à la base, je préfère le thé au café même si je me suis laissée petit à petit séduire par un bon cappuccino matinal au cours de mon séjour. J'ai donc été émerveillée quand au détour d'une rue dans le quartier de Soho, j'ai découvert la magnifique boutique Harney and Sons Fine Teas, avec ses hautes armoires sur lesquelles sont posées des dizaines de belles boîtes de thés et tisanes aux goûts les plus variés,  c'est un véritable paradis pour une tea addict comme moi! L'enseigne propose aussi une collection d'élégantes tasses, de mugs, de théières et d'accessoires en tout genre pour déguster et servir le breuvage raffiné. Envie de goûter à une sorte ou l'autre parmi la sélection en vrac ? N'hésitez pas à demander au vendeur derrière le long comptoir en beau bois massif, il vous préparera gratuitement un petit thé ou une tisane infusée à la bonne température. Une tea room est même aménagée au fond du magasin pour prendre encore plus le temps d'explorer les différents mélanges. C'est Emeric, le petit-fils Harney en personne qui est manager du magasin de Soho, il pourra vous conseiller en tant que tea sommelier. L'occasion d'aussi de taper la discute sur l'histoire de cette entreprise familiale américaine à succès originaire de Salisbury, dans le Connecticut. A côté des boutiques en nom propre, il n'est, par contre, pas vraiment aisé de se fournir en thés Harney & Sons car la gamme est distribuée principalement dans des restaurants, des hôtels et des magasins spécialisés. Les cafés Barnes & Noble et les hôtels Four Seasons en servent aussi une sélection à leurs clients. L'entreprise compte deux flagshipstore ou, comme elle les nomme, deux tasting rooms, en plus du magasin de Soho, l'autre est implantée à Millerton, "upstate", dans l'état de New York où la société a établi son siège central. 

La "tasting room" de la boutique de Soho où l'on peut déguster le thé.
Copyright: ohhowcivilized.com

Copyright: ohhowcivilized.com
 Harney and Sons, 433 Broome Street, New York, NY 10013

mardi 16 juillet 2013

Boston/Jour 3: sur le campus d'Harvard

Boston est évidemment connue pour son ambiance universitaire. De nombreuses institutions de renom sont implantées dans la ville:  la Boston University par exemple mais surtout, la plus connue, la prestigieuse université d'Harvard, implantée juste de l’autre côté de la Charles River, dans la bourgade toute proche de Cambridge (à ne pas confondre avec la  ville anglaise éponyme aussi giron d'une autre université de renom). En accès libre, le campus d'Harvard est situé dans un quartier calme et propice à la balade. On y trouve des librairies regorgeant d'ouvrages spécialisés dont l'officiel Harvard Book Store ainsi que de nombreux restaurants et coffee shops que les étudiants investissent, Mac Book sous le bras, le temps d'une journée ou d'une après-midi studieuse. Harvard - mythique pour moi de par les nombreux films et séries télévisées qui y ont été tournés - m’a cependant un peu déçue, je l’aurais imaginé plus animé mais bon, là, c’était aussi la fin des proclamations de diplômes ("commencement" en américain ) et le campus se vidait de ses étudiants. En plus de cela, je n’ai pas vu beaucoup de ce lierre si caractéristique des universités américaines faisant partie de l’Ivy League grimper sur ses bâtiments séculaires. Etonnamment, il y en avait plus à l'université de Chicago qui ne fait pourtant pas partie de ce classement universitaire élitiste. Dans le coin de l'unif´, dans un tout autre style, les bâtiments du MIT, le Massachusetts Institute of Technology, plairont aux fans d'architecture moderne. 
Le vert campus d'Harvard.
Le site futuriste du MIT.
Notre city-trip de 3 jours touchaient déjà a sa fin et nous n'avons pas eu le temps d'aller faire un saut a Charlestown, ancien quartier irlandais paraît-il très mignon. Le district de South End est, quant à lui, plus calme et résidentiel, ses rues alignent de typiques brownstones, ces demeures familiales en grès rouge, et offrent de vastes jardins partagés. 
Ne manquez pas non plus une balade sur le front de mer - car n’oublions pas que Boston est avant toute chose une ville portuaire - vous pourrez y visiter le Boston Tea Party Museum pour tout savoir sur l’un des événements les plus célèbres de la Révolution américaine. Les amateurs d’art seront, eux, comblés au Museum of Fine Arts, riche entre autres, d’une magnifique collection sur l’art américain. Un petit creux après toutes ces découvertes? Direction le Barking Crab, une institution spécialisée en fruits de mer sur le port, un seul conseil : goûtez-y le "lobster roll" (sandwich garni de homard) de la maison, un délice! Nous n’avons pas eu le temps de faire du shopping mais le quartier de Back Bay et plus précisément sa grande rue commerçante, Newbury Street, est conseillé par tous les shopaholics.
Pour plus d’infos pratico-pratiques, je vous renvoie au Blog de Mathilde, expat' française qui habite Boston depuis près de deux ans et qui y distille 1001 tuyaux pour rendre votre séjour parfait ! Checkez aussi ses recommandations de restaurantsPour notre part, après avoir trouvé porte close chez Coppa dans South End pour cause de private party, nous avons abouti chez Figs en plein Beacon Hill comme je vous le racontais dans mon post précédent: les pizzas étaient fameuses et le cadre des plus romantiques. Et au risque de me répéter, le lobster sandwich du Barking Crab était délicieux. On a aussi plutôt bien aimé l’ambiance 100% veggy allumé du restau Life Alive près d’Harvard, mais évitez d'y aller sur le coup de midi car y'a une file jusque dans la rue ! Je rajouterais aussi ce coffee shop très chaleureux - le Zinneken's - aux couleurs de la Belgique (aaah si seulement on pouvait trouver ce genre d’endroits en Belgique !) avec dégustation de gaufres et de spéculos made in Belgium, plutôt cocasse : chaque chaise est griffée du nom d'une personnalité belge, fallait les trouver!
Lisez aussi mes autres posts sur l'élégant quartier de Beacon Hill et la balade du Freedom Trail.  Pour visionner encore plus d’images de cette agréable cité universitaire, jetez un oeil au diaporama photo que j'ai réalisé pour le site lifestyle www.levifweekend.be 

mercredi 10 juillet 2013

Boston/Jour 2: l'ascension de Beacon Hill

,
Continuons notre découverte urbaine de Boston, ville souvent décrite comme "la plus européenne des villes américaines". En effet, elle ne ressemble pas aux autres métropoles des Etats-Unis peuplées de gratte-ciel vertigineux, et même si elle possède un Downtown assez semblable au Financial District new-yorkais, ses rues sont loin d’être rectilignes, lui donnant de petits airs de "village" européen coquet surtout dans ses quartiers les plus anciens comme Beacon Hill. Ce coin pittoresque de la ville fut d'ailleurs le véritable coup de cœur de notre séjour. Comme son nom le laisse présager, il se situe sur une colline, et nos mollets ont bien travaillé à monter et à descendre ses rues en pente ! Beacon Hill est non seulement le coin le plus typique, mais aussi le plus chic de Boston, il regorge de splendides propriétés à l’architecture géorgienne agrémentées de jardinets fleuris à front de rue (bon, c'est quand qu'on gagne au Lotto pour s'y installer!? :)). Beacon Hill ressemble fortement au Chelsea et au Greenwich village new-yorkais, deux quartiers d'ailleurs fondés également par des Anglais. Le soir, ses petites rues pentues sont éclairées par d'anciens becs de gaz, ce qui lui donne une atmosphère très particulière. A la fin de notre visite, nous avons dévoré une pizza gargantuesque bien méritée, chez Figs, un restaurant italien super romantique de l’élégante Charles Street, où l'on trouve aussi de magnifiques magasins d'antiquité. 

lundi 1 juillet 2013

Boston/Jour 1: Freedom Trail, sur les traces de la révolution américaine

Boston, patrie du Tea Party.
Nous avons profité de notre séjour à NYC en mai dernier pour monter un peu plus au nord et aller faire un petit tour à Boston dans l’état voisin du Massachusetts, à seulement 4h30 de bus de Penn Station. Petit programme pour 3 jours dans cette ville auréolée du prestige de l’université d'Harvard implantée depuis 1636 à un jet de pierre de son centre urbain, dans la cité toute proche de Cambridge.

La Old State House,
site du Massacre de Boston.
Boston est une ville emplie de douceur de vivre qui s’arpente allègrement à pied. Capitale de l’état du Massachusetts et de la Nouvelle-Angleterre, elle est l’un des hauts lieux de l’histoire de la révolution américaine, c'est en effet sur ses terres que débarquèrent les premiers colons britanniques au XVIIe siècle. Et pour partir à la découverte de sa riche histoire,  nous avons décidé de parcourir le premier jour, le Freedom Trail.  Nous nous sommes ainsi amusés à suivre cette grosse ligne rouge peinte sur les pavés et les trottoirs de la ville sur un circuit d’environ quatre kilomètres afin de découvrir ses principaux monuments historiques, une façon vraiment ludique d'avoir un aperçu complet de Boston, d’autant plus quand on y reste pas longtemps. Cette balade des plus agréables accessible à tout un chacun – attention, toutefois, car par endroits ça grimpe pas mal ! – nous a fait déambuler dans le quartier de North End, le Little Italy local, jalonné de petites épiceries, de restaurants italiens et de pâtisseries dégoulinantes de cannoli, ces rouleaux siciliens en pâte frite remplis d’une farce sucrée et crémeuse à base de ricotta.
mmmh! les bons cannoli de Little Italy!
La plus ancienne maison de Boston: celle de Paul Revere.
Entre autres découvertes : le paisible cimetière de King’s Chapel, la statue de Benjamin Franklin, la maison de Paul Revere (la plus ancienne des maisons bostoniennes datant du XVIIe siècle), l’interpelant Mémorial de l’Holocauste composé de hautes cheminées de verre d'ou s'échappe une brume très symbolique, ou encore la Old State House, premier parlement de la ville et site du Massacre de Boston,...
Cimetière de King’s Chapel - Copp's Hill Burrying Ground 

Le Memorial de l'Holocauste.
Mais nous en avons aussi profité, sur le chemin, pour déguster une bonne bière lors d’une pause bien méritée dans un pub irlandais et pour nous régaler de délicieuses spécialités locales au Quincy Market avant de dépenser toutes ces calories en traversant le Boston Common, le "Central Park" valonné des Bostoniens. Car la cité n’est pas en reste non plus niveau verdure, une « coulée verte » a été aménagée il y a peu, elle sillonne la ville en lui offrant de belles oasis vertes et ombragées. Alors, séduits par Boston? Dans mon prochain post, je vous emmène dans l'un de ses quartiers les plus posh: le vallonné Beacon Hill. 
La rue typiquement irlandaise.

La "coulée verte" aménagée sur une ancienne route.
Le Quincy Market, le rendez-vous des gourmands.
Trouvez toutes les informations pour parcourir le Freedom Trail sur ce site.