dimanche 17 novembre 2013

Au pays d'Eva

 

Je vous présente les premiers petits camarades d'Eva.
Dans la vie, un projet en chasse un autre et voilà qu'un an après notre retour en Belgique, un nouveau grand challenge se présente à nous, que l'on pourrait voir comme un nouveau plan "d'expatriation" mais, cette fois, au pays totalement inconnu de la...parentalité, notre petite Eva a en effet pointé sa ronde frimousse ce 22 octobre! Je profite de cet heureux événement et de mon congé de maternité (que l'on devrait d'ailleurs plutôt qualifier de "travail de maternité") pour réfléchir à une autre orientation éditoriale pour ce blog sur lequel je publie depuis deux années, dont une passée au coeur de New York. Je ne compte pas arrêter complètement d'écrire sur cette plate-forme d'expression et de riches échanges, cependant, vu que je n'habite
plus cette ville, mon inspiration commence à se tarir et je n'ai pas envie d'alimenter à distance une nostalgie dissipée de cette expérience de vie outre-Atlantique. Je sens aujourd'hui et qu'il est temps de tourner la page. Il est pourtant impossible de faire le tour de tout ce que New York peut offrir à ses visiteurs, qu'ils s'y arrêtent pour quelques jours ou qu'ils s'y installent pour la vie.
 
















Je pourrais aussi vous expliquer la galère que représente l'éducation de marmots dans cette ville de tous les extrêmes, dans des appartements souvent étriqués aux loyers exorbitants et avec des frais de crèche et de scolarité à tomber dans les vapes en comparaison avec la quasi gratuité de l'école en Belgique (même chose pour l'unif' avec des minervaux s'élevant souvent à des dizaines de milliers de dollars), mais d'autres expats' le font bien mieux que moi. Je préfère maintenant laisser la parole aux blogueuses qui y sont installées (je vous invite à consulter ma blog rol à droite de cet article pour faire leur connaissance), elles seules captent le pouls de la Grosse Pomme au quotidien et tout ce qui s'y passe au fil des saisons en nous faisant voyager via leurs découvertes culinaires ou leurs escapades d'un weekend. Dans mes prochains posts (si je trouve le temps de m'y consacrer un minimum, c'est pas gagné d'avance!) je parlerai encore de cette ville gravée dans ma tête et dans mon cœur - et que je compte bien revoir que ce soit dans un an ou dans 10 - mais plus de façon systématique, je vous proposerai plutôt des billets d'humeur, des posts culinaires ou des revues littéraires ainsi que des comptes rendus d'escapades diverses, sans, je l'espère, (trop) tomber dans la catégorie de blog pour bébé/maman au foyer, bien que le risque soit grand vu que c'est actuellement mon full time job pour les prochains mois. Je perdrai sans doute des lecteurs en route - vu le très fort potentiel séduction de NYC comparé aux histoires d'états d'âme post-partum - restera connecté celui qui sera encore intéressé par mes babiages, quelle que soit la tournure qu'ils prendront...Alors, comme on dit, "stay tuned" pour une autre dimension spatio-temporelle, dans le pays passionnant et tout aussi déroutant de la maternité, défini par Andréa Buchanan dans son bouquin Mother Shock: Loving Every (Other) Minute of It comme un véritable choc culturel au même titre que l'installation dans un autre pays...tiens, tiens, des sentiments ambigus qui ne me sont pas si étrangers,...je vous en reparle dans un prochain post!