mardi 8 juillet 2014

La douche froide

 
J’y ai cru,  jusqu’à la…8ème minute, comme tous les Belges, j’y ai cru à cette demi-finale, « on » l’avait touchée du doigt. Je m’étais prêtée au jeu de cette Coupe du Monde et j’étais même prête à habiller mes rétroviseurs de voiture de jolies housses noir-jaune-rouge, si inélégantes mais si patriotiques. Allez, pour la demi, je les enfile et je fais aussi flotter mon beau drapeau Jupiler sur la façade de la maison, m'étais-je dit. Je n’ai pas eu l’occasion de sortir mes plus beaux accessoires déjà arborés fièrement par nombre de mes compatriotes. Et pourtant, j’étais parée pour les suivre, nos Diables, l’accoutrement du supporter du dimanche, je l’avais au complet pour regarder le match de mon sofa ou noyée dans la foule bigarrée de la place St Job d’Uccle.
Mais samedi soir, on est bien trop vite retombé les deux pieds sur terre, on a espéré qu’ils égalisent, mieux, qu’ils remontent à 2-1 (ou 3-1, ou 3-2, ou 4-3 mais pourvu qu'on les batte ces Argentins!) on a rêvé que nos Diables nous fassent encore vibrer, mais alors que la pluie commençait à tomber sur nos têtes, on a encaissé le mauvais présage: non, on n’ira pas en demi-finale, ce n’était plus la drache mais la douche froide qui nous glaçait les os. Tristesse, désespoir, dégoût ! On aurait tant aimé pouvoir encore profiter un peu de cette euphorie de Coupe du Monde qui s’était emparée de tout le pays et qui avait relégué à l’arrière-plan les querelles communautaires. Même notre Reine s’était s'était mise dans un état d'excitation extrême qu’on ne lui connaissait pas. Et tant pis pour la gueule de bois d’après-match. Belgique-USA, on l’avait vécu jusqu’au bout dans nos tripes, emporté dans un état second, comme un drogué en manque de sa came, on se languissait de se retrouver dans le même état d’extase samedi en quarts contre l’Argentine. L’euphorie s’est malheureusement rapidement envolée, et même pas à cause du redouté Messi laissant la place à cette morosité pluvieuse que l'on ne connait que trop bien au Plat Pays. Allez, plus que deux ans jusqu’à l’euro 2016. On compte sur vous pour un nouvel exploit les Diables !

3 commentaires:

Marladieuse a dit…

J'ai accompagné des amis belges à Tournai pour aller voir tous les matchs de la Belgique et c'est comme tu le relates dans l'article que j'ai passé ces 360 minutes ou plus. C'est bien ce même ressenti que j'ai eu par rapport aux réactions de la population.
Rare son les moments où je vois une ville aussi soudé, un pays allant dans le même sens.
C'était vraiment beau, et beaucoup plus festif qu'en France j'ai l'impression. Personne n'avait peur d'arborer fièrement les couleurs de son pays sur sa voiture, sa maison, son visage.
On se retrouve donc dans deux ans :)
Marie

Curiosités à NY a dit…

Je compatis... Pfff c'est nul des fois le foot... en plus j'ai eu l'impression de revivre la frustration du match France-Allemagne avec Belgique-Argentine. 2 jours de suite c'est trop, j'arrete :)

chenlina a dit…

chenlina20160719
christian louboutin outlet
coach outlet store online
coach outlet
true religion outlet
michael kors
louis vuitton
jordan 3 white cenment
kate spade
supra sneakers
louis vuitton bags
coach factory outlet online
coach factory outlet
louis vuitton outlet
fitflop sandals
nike roshe run
tory burch outlet
hermes handbags
coach factory outlet
coach outlet
true religion
michael kors outlet
michael kors outlet
adidas shoes
ralph lauren
coach outlet online
ray ban sunglasses
louis vuitton handbags
cheap nfl jerseys
christian louboutin outlet
ghd flat iron
adidas running shoes
asics shoes
christian louboutin outlet
ray ban sunglasses
adidas ultra boost
nike roshe runs
christian louboutin outlet
cheap jordan shoes
designer handbags
louis vuitton outlet
as