jeudi 15 janvier 2015

Mes bonnes adresses à Maastricht

Avec tout ça, je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler de notre petite escapade chez nos voisins hollandais. En deux jours de liberté (Eva était chouchoutée par ses grands-parents), nous n’avions pas beaucoup le choix pour un city-trip très exotique. J’avais en effet posé une seule condition: ne pas faire plus de deux heures de route. Après, toutes les folies étaient permises. J’ai trouvé bien plus près que ça : à peine une petite heure de trajet pour nous rendre dans la ville de Maastricht, la voisine bourgeoise de Liège. En cette fin d’année, les soldes avaient déjà démarré, le pied pour faire du shopping dans les grandes enseignes ou les petites boutiques plus intimes nichées dans ses coquettes rues. J’ai repéré quelques adresses au cas où l’envie soudaine vous prendrait de faire une virée – même d’une journée – dans cette cité aux élégantes maison mosanes où j’ai d’ailleurs le projet, souvenez-vous, de courir un semi-marathon le 10 mai prochain. Suivez le guide !


Où manger ?


Ça faisait longtemps qu’on avait plus été au restaurant (du moins, en tête-à-tête), alors, on s’est fait plaisir chez Umami. Cette chaîne de restaurants select mais tout à fait abordable a été imaginée très intelligemment par le chef étoilé Han Ji du restaurant HanTing Cuisine à La Haye. Il a décliné son concept dans 4 villes néerlandaises (Maastricht, Rotterdam, Eindhoven, Vaardigen). Il s’agit de cuisine fusion franco-asiatique, le mot japonais Umami se traduisant généralement par « savoureux » est l’une des cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé. Ce 5ème gout est présent dans de nombreux plats asiatiques. Le restaurant propose des plats à la carte mais, un peu perdus dans les dénominations et le grand choix des différents mets, nous avons préféré opté un peu à l'aveugle pour le menu gastronomique composé de 6 plats.  Ce fut SU-CCU-LENT, une véritable explosion de saveurs et d’originalité, entre le saumon et son crumble de riz parfumé au ras-el-hanout et sa sauce concombre-mangue, les crevettes géantes dans leur vinaigrette chinoise d’échalotes ou encore le veau à la plancha avec sa salade d’algues au wasabi et sa crème de carottes. Mmmh, j’en ai l’eau à la bouche rien que d’y repenser.

Et tout ça, tenez-vous bien, pour seulement 24,95 euros (sans la sélection vin) et 34,95 euros avec 3 vins assortis aux saveurs proposées. Le personnel était digne d’un établissement étoilé, en prenant bien le temps d’expliquer les plats et les vins qui les accompagnaient. On a été littéralement conquis. La dernière fois que je me souviens avoir autant apprécié un restaurant, c’était dans une fantastique adresse japonaise de San Francisco. (Ok, je ne sors plus souvent et du coup mon émerveillement en est peut-être décuplé?). Alors, je lance une pétition pour un Umami en Belgique!

Où boire un verre/bruncher ? 

Zondag : Benja et moi, on a gardé de beaux restes de nos déambulations à Bushwick et dans le Williamsburg hipster de l’époque, on a été attirés comme des aimants par cette adresse au style très brooklynite, parfaite pour le petit-déjeuner, le brunch ou en soirée pour siroter accoudé au bar un verre de vin avec des tapas. La déco est vintage. Et on peut même y danser (même si y’a quand même pas beaucoup de place!). Attention, c’est souvent blindé en soirée et pour le lunch ! 

Parmi les nombreux « eetcafé » (traduction : « café où l’on peut aussi manger »), on s’est retranché dans celui juste en face de Zondag (qui était blindé même un lundi soir). Benja s’est enivré avec un excellent Irish Coffee et je me suis rafraichie de mon côté avec un thé à la menthe bien parfumé chez Python. J’ai checké la carte du brunch et ça avait l’air plutôt costaud, l’hamburger proposé donnait bien envie. A tester une prochaine fois ! La musique qu’il passait ce soir-là nous a fait voyager dans les étendues de l’ouest américain. Sympa !

Ou loger ? 


Après avoir tournoyé sur les sites de réservation et d’avis de visiteurs, j’ai jeté mon dévolu sur l'Hotel Townhouse dont le concept sort un peu de l’ordinaire. Son lobby à l’esprit bohème est parsemé ci et là de grands classiques du mobilier design, en arrivant, une petite soupe est servie, un petit geste qui se révèle des plus accueillants. Pour les voyageurs soucieux de leur empreinte écologique, l’hôtel détient depuis 2010 le label Clé verte Or qui récompense ses efforts supplémentaires en matière de durabilité et de respect de l'environnement. La chambre était bien agréable et insonorisé quoique je lui reprocherais un peu son austérité. 


La douche italienne était immense. Les lits de la marque Hästens étaient d’un confort ultime et n’est-ce pas là le plus important ? Le matin, un buffet très bien achalandé est proposé au petit -déjeuner, avec de délicieux produits du terroir bio. Très bons points pour le thé en vrac. On peut même se servir un petit verre de bulles (même si je ne suis pas fan de grand matin !). Une grand table en bois communautaire accueille les voyageurs, ce qui rend l’ambiance très conviviale. Les assiettes et tasses en porcelaine au motif hollandais sont toutes dépareillées et on pourrait croire qu'elles ont été chinées à une brocante à Delft. L’après-midi, il est possible de cocooner dans les grands divans et fauteuils en commandant un High Tea, composé de différentes gourmandises et de thé varié, un concept parfait pour moi ! 


Ah oui, j’oubliais, dans la chambre, y’avait une carte affichée avec différents parcours de jogging à faire dans la ville, je l’ai pris comme un signe. Facile, l’établissement est situé près de la gare à quelques dizaines de minutes à pieds seulement du centre-ville.  


Les Pays-Bas ne sont pas réputés pour être une destination très sexy, à tort selon moi, mais vous changerez peut-être d’avis en visualisant ces photos des plus belles petites villes du pays, tout en "cosy attitude". Et pour y avoir vécu quelques mois en échange Erasmus, je dois vous avouer que je suis toujours séduite par le charme de ces petites bourgades où il fait bon vivre, en toutes saisons et accessibles en à peine quelques heures de la maison pour une escapade un brin dépaysante.